WOUNDA : L’HISTOIRE INCROYABLE DU CHIMPANZÉ DERRIÈRE LE CÂLIN AVEC LE DR. JANE GOODALL

0

Quand j’ai vu les photos de Wounda, lorsqu’elle est arrivée au sanctuaire (de Tchimpounga du JGI), je ne voyais pas comment elle avait pu survivre. Et c’est grâce à Rebeca (Dr Rebeca Atencia, responsable de JGI Congo & Tchimpounga), entièrement grâce à Rebeca, qu’elle a survécu.  – Dr. Jane Goodall

Comme le Dr. Jane Goodall l’a découvert il y a près de 60 ans, les chimpanzés nous ressemblent tellement ; des êtres complexes et intelligents partageant une grande partie de nos émotions comme la peur, la compassion et l’amour. Lorsqu’on considère ces caractéristiques, un chimpanzé en particulier se démarque : elle s’appelle Wounda. Vous avez peut-être vu Wounda dans la  vidéo de l’Institut Jane Goodall montrant ce que le Dr Jane Goodall appelle l’un des moments les plus extraordinaires de toute sa vie. Cette étreinte a été vue dans le monde entier, nous affectant à un niveau universel. Même si Jane venait juste de rencontrer Wounda, il était clair pour le Dr Goodall et Wounda que nous sommes tous connectés, et que l’amour vit au-delà de la langue ou des espèces.

Mais l’histoire de Wounda n’a pas commencé avec sa rencontre avec le Dr Goodall et voici un nouveau chapitre de son incroyable histoire…

Wounda: A Story of Hope from the Jane Goodall Institute on Vimeo.

Comme beaucoup d’autres victimes recueillies par l’Institut Jane Goodall en République du Congo, Wounda a été sauvée du commerce illégal de viande de brousse, pour lequel elle avait été enlevée à son habitat naturel et à sa famille par des braconniers. Elle est arrivée au Centre de réhabilitation pour chimpanzés de Tchimpounga du JGI en s’accrochant à la vie. Grâce aux soins du personnel compétent et expérimenté de l’Institut Jane Goodall, elle a reçu traitement médical et soutien, ainsi que l’affection et l’amour des soigneurs. Son rétablissement s’est avéré incroyable, elle est même devenue ce que l’on croit être le premier cas de chimpanzé à recevoir une transfusion de sang de chimpanzé en Afrique.

Wounda

Après des années de travail, l’Institut Jane Goodall a finalement terminé le travail nécessaire pour qu’un groupe de cinquante chimpanzés, deux groupes d’une vingtaine d’individus, s’installe sur l’île sanctuaire de Tchimpounga, sur l’île de Tchindzoulou. Ce que certains ne savent peut-être pas avec la vidéo de Wounda, c’est que cette chimpanzée enlaçait le Dr Jane Goodall et remerciait le personnel du JGI, comme le Dr Rebeca Atencia qui lui a sauvé la vie, en réponse à sa libération sur cette île. Elle est devenue l’un des cinquante chimpanzés à y avoir élu domicile. Ces forêts insulaires isolées offrent un habitat plus naturel à l’abri des braconniers, de la transmission de maladies et des chimpanzés sauvages. Bien que les chimpanzés sauvés ne puissent jamais être réintroduits dans la nature, ces îles sont un moyen important de reproduire un mode de vie plus naturel avec d’autres chimpanzés sauvés dans leurs groupes sociaux.

Pour assurer le succès des dynamiques sur les îles, le personnel du JGI a suivi un long processus. Les deux groupes sont composés de chimpanzés des deux sexes et d’âges différents, dans le but de reproduire ce à quoi ressemblerait un groupe de chimpanzés dans la nature. Les deux groupes passent à tour de rôle la journée dans les forêts de l’île, puis reviennent à la tombée de la nuit pour dormir à l’intérieur du logement sur l’île, ce qui est propice à une vie saine et épanouissante pour tous les chimpanzés.

Wounda, après tout ce qu’elle a traversé, est maintenant la femelle alpha de l’un de ces groupes. Comme tous les chimpanzées femelles qui vivent à Tchimpounga, Wounda a reçu un implant de contrôle des naissances à long terme, mais comme cela peut parfois se produire, le contrôle des naissances a échoué. Elle est maintenant la mère aimante d’un petit nommé Hope (Espoir). Wounda s’est rapidement adaptée à sa nouvelle maison forestière et tisse des liens profonds avec le groupe d’autres chimpanzés rescapés. Les chimpanzés de son groupe l’approchent souvent pour faire des gestes de soumission et d’amitié envers Wounda et le mâle alpha Kefan, qui est un de ses proches alliés. La femelle Koukele s’approche occasionnellement de Wounda pour lui mordre doucement le bras, sans causer de douleur. C’est un geste qui symbolise la confiance entre chimpanzés. Wounda retourne toujours les gestes amicaux et caresse les chimpanzés qui les offrent.

Le meilleur ami de Wounda, Kudia, joue souvent avec Hope et Hope joue à son tour avec ces subtils comportements de communication soumise. Hope commence à explorer son environnement, et bien que Wounda protège son bébé et ne permette qu’à ses amis proches d’interagir avec lui, elle permet à un plus grand nombre de membres du groupe de participer à l’excitation face à ce nouveau bébé. A travers toutes nos observations, il est toujours remarquable de se rappeler qu’il n’y a pas si longtemps, il n’était pas certain que Wounda survivrait. Aujourd’hui, elle a mis une nouvelle vie au monde, et est une chimpanzée bien-aimée dans cette forêt sanctuaire.

Wounda with her son at Tchinzoulou island

Wounda avec son fils sur l’île de Tchinzoulou.

La deuxième phase de ce processus est l’intégration qui visera à tenter de fusionner les deux groupes sur Tchindzoulou. Le processus est très complexe et chaque détail est pris en considération, y compris la hiérarchie des chimpanzés, leur sexe, leur origine, s’ils ont déjà eu des relations avec d’autres chimpanzés et leur personnalité. Ceci aidera le personnel du  JGI à reconnaître quels chimpanzés seront présentés les uns aux autres dans un ordre précis.

Pour Wounda et tous les chimpanzés sauvés dans le sanctuaire de Tchimpounga, c’est une seconde chance.  

Chaque jour que vous vivez, vous avez le choix du type de différence que vous voulez faire. Veuillez soutenir l’Institut Jane Goodall et le travail du Dr Jane Goodall pour aider à donner une seconde chance aux chimpanzés comme Wounda, et pour nous aider à poursuivre notre processus d’intégration de ce chimpanzé et d’autres groupes de chimpanzés de Tchimpounga. Malheureusement, l’histoire de Wounda n’est pas unique. Le sanctuaire de Tchimpounga du JGI continue de tenir sa promesse de ne jamais refuser les chimpanzés orphelins, nous avons accueilli de belles âmes comme Little George. Ce bébé chimpanzé mérite la chance que Wounda a reçu grâce à votre soutien (pour en savoir plus sur le bébé George c’est ici.)

George, new arrival at the JGI Tchimpounga Chimpanzee Rehabilitation Center, November 2017.

George, nouveau venu au Centre de réhabilitation pour chimpanzés de Tchimpounga du JGI, novembre 2017

Devenez un Protecteur de Chimpanzés aujourd’hui pour soutenir les chimpanzés comme Wounda et George. Dans le cadre du programme, vous recevrez des mises à jour mensuelles sur les chimpanzés, un certificat personnalisé de Protecteur de Chimpanzés, une carte de la biographie de l’un des chimpanzés de Tchimpounga, une peluche de chimpanzé et, pour les gardiens qui donnent plus de 57 $ par mois, une reproduction artistique exclusive de Wounda.

chimp guardian button

Devenez un Protecteur de Chimpanzés

Partager.

A propos de l'auteur

Le Jane Goodall Institute France, c'est une équipe d'hommes et de femmes dévoués qui transmettent le message et les valeurs du Dr. Jane Goodall en oeuvrant à a protection de la biodiversité et des grands singes, notamment des chimpanzés. Notre but ? Trouver des solutions a l'impact de l'activité humaine et accompagner les populations vers un mode de vie eco-responsable, car il est possible d'agir à son échelle pour sauver notre planète. Comme le dit Dr Goodall, « Tout ce que vous faites a un impact. A vous de choisir quel impact vous voulez avoir »

Les commentaires sont fermés