WAYNE LOTTER : EN SOUVENIR D’UN HÉROS DE LA FAUNE & D’UN AMI

0

J’ai été profondément choquée lorsque l’on m’a annoncé que Wayne Lotter, cofondateur de la Fondation PAMS et connu pour son courageux combat contre le braconnage de la faune sauvage, avait été abattu plus tôt cette semaine dans le district de Masaki, à Dar es Salaam, en Tanzanie.

Wayne était l’un de mes héros et un héros pour beaucoup, quelqu’un qui a consacré sa vie à la protection de la faune africaine. Jeune homme, il a servi comme ranger dans son Afrique du Sud natale avant de s’installer en Afrique de l’Est pour combattre le braconnage, en particulier le braconnage des éléphants en Tanzanie.

C’est en 2009 qu’il s’est associé à Krissie Clark et Ally Namangaya pour former la Fondation PAMS et depuis lors, ils ont travaillé sans relâche pour lutter contre les braconniers et la corruption. Je connaissais leurs activités bien avant de les rencontrer pour la première fois en 2014, lorsque la crise du braconnage des éléphants était à son paroxysme dans le parc national de Ruaha. À cette époque, de puissants intérêts tentaient désespérément de noircir le nom de Wayne et de fermer la Fondation PAMS. On m’a demandé de porter la question à l’attention de personnes qui pourraient l’aider à lutter contre ce problème, y compris l’ambassade américaine. Heureusement, son nom et celui de PAMS ont été sauvés.

Wayne croyait passionnément à l’importance d’impliquer les communautés locales dans la protection de la faune et, par son travail avec PAMS, il a aidé à former des centaines de villageois éclaireurs dans de nombreuses régions du pays. En conséquence, il a obtenu le soutien d’une grande partie de la population locale, mais il s’est inévitablement heurté à une forte opposition de la part des concessionnaires et de nombreux responsables gouvernementaux de haut niveau. Il a également travaillé à l’élaboration d’une approche de lutte contre le braconnage fondée sur le renseignement qui a sans aucun doute contribué à réduire le niveau choquant de l’abattage des éléphants en Tanzanie.

Wayne et sa partenaire Krissie Clark ont toujours été totalement dévoués à leur travail et ont démontré, encore et encore, qu’ils sont prêts à continuer quoi qu’il arrive.

Il n’y a aucun doute dans mon esprit sur le fait que les efforts de Wayne contre le braconnage ont fait une grande différence dans la lutte pour sauver les éléphants de Tanzanie face au commerce illégal de l’ivoire. De plus, son courage face à une opposition acharnée et aux menaces personnelles, ainsi que sa détermination à continuer la lutte, en a inspiré plusieurs et les a encouragés à continuer à se battre pour la faune sauvage.

Si cette lâche fusillade était une tentative de mettre fin au travail de la Fondation PAMS, elle échouera. Ceux qui ont été inspirés par Wayne se battront. Mais il manquera malheureusement à tant de gens. Je suis de tout cœur avec Krissie, sa famille et tous ceux qui ont eu le privilège de le connaître et de travailler avec lui.

JGI_-SIGNATURE-GREEN

L’Institut Jane Goodall est une communauté mondiale.

Partager.

A propos de l'auteur

Le Jane Goodall Institute France, c'est une équipe d'hommes et de femmes dévoués qui transmettent le message et les valeurs du Dr. Jane Goodall en oeuvrant à a protection de la biodiversité et des grands singes, notamment des chimpanzés. Notre but ? Trouver des solutions a l'impact de l'activité humaine et accompagner les populations vers un mode de vie eco-responsable, car il est possible d'agir à son échelle pour sauver notre planète. Comme le dit Dr Goodall, « Tout ce que vous faites a un impact. A vous de choisir quel impact vous voulez avoir »

Les commentaires sont fermés