QUI PROTÉGERA LE GRAND GRIZZLI ?

0

Au fil des années, j’ai eu le privilège de rencontrer des grizzlis à plusieurs reprises, y compris de près en Alaska. Ils sont énormes, majestueux, impressionnants et comme tant de gens, j’ai été profondément émue. Pour moi, ils symbolisent, avec le loup, le bison et le pygargue à tête blanche, le désert américain que j’ai découvert dans les livres et dont j’ai rêvé quand j’étais enfant. Et bien que je ne sois pas un expert du comportement des ours ou de l’écologie, j’en ai appris beaucoup sur eux dans les livres et en parlant à ceux qui les étudient.

grizzly-bear-portrait

Je connais leur intelligence remarquable, leurs personnalités différentes, leurs liens familiaux étroits. Je les ai vus se nourrir de petites baies bleues, pêcher le saumon dans la rivière, stocker de la nourriture prêt pour la longue hibernation hivernale. Puis, dans leur tanière, les mères donnent naissance, émergeant au début du printemps avec leurs petits – généralement des jumeaux. Les jeunes s’émerveillent devant le monde qui s’ouvre devant leurs yeux, jouant et apprenant la culture des ours de leur mère.

Les grizzlis sont des prédateurs ultimes et, à ce titre, ils jouent un rôle important dans le maintien de l’équilibre de l’écosystème. Ils sont appréciés des Amérindiens, des naturalistes et des touristes.

1280px-Grizzlymumcubs-c01

Pourtant, malgré tout cela, un mouvement s’apprête à supprimer la législation qui protège les populations de grizzlis, la nécessaire loi appelée « Non-Subsistance Take of Wildlife, and Public Participation and Closure Procedures, on National Wildlife Refuges in Alaska », pour laquelle tant de gens se sont battus et qui a contribué à sauver les ours alors que la chasse et le piégeage les avaient amenés au bord de l’extinction. Auparavant, il y avait environ 50.000 grizzlis en Amérique du Nord. Aujourd’hui, on estime à 1.800 le nombre de grizzlis dans les 48 États les plus au sud, avec une population importante en Alaska (Defenders). Ils ne sont pas encore hors de danger et nous ne pouvons et ne devons pas rester les bras croisés et ne rien faire en ce moment. Faites entendre votre voix, joignez-vous à ceux d’entre nous qui s’en soucient et luttons pour protéger le Grizzli américain.

Contactez vos sénateurs : https://www.senate.gov/senators/contact/

unnamed

Cliquez pour tweeter : http://ctt.ec/d0miM

Veuillez appeler vos sénateurs et les inciter à voter #NoOnSJR18. La faune de notre nation a besoin de votre aide dans cette #attackonanimals (attaque sur les animaux) AUJOURD’HUI !

Partager.

A propos de l'auteur

Le Jane Goodall Institute France, c'est une équipe d'hommes et de femmes dévoués qui transmettent le message et les valeurs du Dr. Jane Goodall en oeuvrant à a protection de la biodiversité et des grands singes, notamment des chimpanzés. Notre but ? Trouver des solutions a l'impact de l'activité humaine et accompagner les populations vers un mode de vie eco-responsable, car il est possible d'agir à son échelle pour sauver notre planète. Comme le dit Dr Goodall, « Tout ce que vous faites a un impact. A vous de choisir quel impact vous voulez avoir »

Les commentaires sont fermés