LES ÉLECTIONS DE 2016 : ET APRÈS ?

0

Au cours des dernières semaines, des amis et collègues du monde entier ont écrit pour exprimer leur inquiétude sur ce que les résultats de l’élection présidentielle américaine pourraient signifier pour tous ceux d’entre nous qui se soucient passionnément de chaque aspect du travail du JGI – la conservation, le bien-être animal, la paix, les droits et le bien-être de l’homme et l’éducation environnementale. Je partage tout à fait leur inquiétude. Je vous écris aujourd’hui pour appeler chacun d’entre vous, mes amis et collègues, à garder espoir, tout en étant prêt à travailler encore plus fort pour faire ce qui est juste pour les humains, les autres animaux et la planète Terre. Et soyez prêts à vous lever et à parler en faveur de nos croyances. Car si nous perdons l’espoir, nous sombrerons dans l’apathie – alors tout sera perdu.

« Je vous écris aujourd’hui pour appeler chacun d’entre vous, mes amis et collègues, à garder espoir, tout en étant prêt à travailler encore plus fort pour faire ce qui est juste pour les humains, les autres animaux et la planète Terre ».

Il a été suggéré que lorsque M. Trump deviendra président, il pourrait repenser certaines de ces questions. Donald Trump, le président des États-Unis, sera-t-il différent de Donald Trump, le candidat à la présidence ? M. Trump va-t-il tendre la main à la moitié des électeurs américains qui n’étaient pas ses partisans, dans une tentative d’unifier le pays ? Nous ne pouvons qu’espérer le meilleur, l’espoir d’un changement de cœur alors qu’il contemple son immense pouvoir d’aider à sauver notre planète pour l’avenir – son plus jeune enfant n’a que 10 ans – et son pouvoir aussi immense d’infliger des dommages indicibles.

S’il opte pour le premier, nous devons être prêts à le soutenir. S’il opte pour le dernier, nous devons être prêts à travailler ensemble, sans l’appui du gouvernement, pour poursuivre notre travail. Il existe un certain espoir : à la suite de l’élection, 365 sociétés et groupes d’investisseurs se sont réunis pour exhorter M. Trump à respecter les engagements pris par les États-Unis dans le cadre de l’Accord de Paris sur le changement climatique. Ces chefs d’entreprise demandent instamment une action responsable non seulement parce qu’ils savent que c’est la bonne chose à faire pour la planète, mais aussi parce qu’ils savent qu’il est dans l’intérêt de leurs entreprises de le faire. Leurs clients – le grand public du monde entier – comprennent de plus en plus que nous pouvons et devons faire face au changement climatique. En tant que membres de ce grand public, nous devons faire entendre notre voix.

« Leurs clients – le grand public du monde entier – comprennent de plus en plus que nous pouvons et devons faire face au changement climatique. En tant que membres de ce grand public, nous devons faire entendre notre voix ».

Je pense qu’il est important de se demander pourquoi M. Trump a été élu. Il semble que de nombreux votes pro-Trump ont été exprimés par des personnes qui se sont senties trahies par les administrations successives – ce qui était, soit dit en passant, la cause fondamentale du vote du Brexit au Royaume-Uni. Certes, aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans de nombreux autres pays, il y a de larges segments de la population qui se sentent marginalisés, qui voient peu de possibilités d’améliorer leur vie et d’obtenir de bons emplois. Il y a certainement beaucoup de discrimination raciale et religieuse et même de discrimination de classe, qui a donné lieu à des ressentiments, voire à la haine et à une violence croissante. Et il est certain que l’écart entre les nantis et les démunis s’est progressivement élargi, de même que les différences entre les personnes vivant dans les zones urbaines et rurales. Pour ces raisons et d’autres, des milliers de personnes ont désespérément besoin de changement. Il est très important que nous comprenions et répondions à certaines de leurs préoccupations légitimes. En effet, les ONG ont, dans de nombreux cas, repris des travaux qui, à l’origine, étaient considérés comme relevant de la responsabilité des gouvernements.

« Il est très important que nous comprenions et répondions à certaines de leurs préoccupations légitimes. En effet, les ONG ont, dans de nombreux cas, repris des travaux qui, à l’origine, étaient considérés comme relevant de la responsabilité des gouvernements ».

Si nous, qui nous en soucions, joignons nos forces, nous pouvons essayer de trouver des moyens de faire avancer notre programme commun – par exemple, d’offrir une éducation environnementale dans toutes les écoles, ou d’offrir des programmes novateurs pour engager et inspirer les jeunes défavorisés. Travailler dans les secteurs en pleine croissance qui transforment l’énergie de la nature – le soleil, le vent, les marées et ainsi de suite – en énergie propre. Ou sur les moyens innovants de réutiliser et recycler nos montagnes de déchets. L’agriculture à petite échelle, l’agriculture locale, les services communautaires qui fournissent des soins aux jeunes et aux personnes âgées, ceux qui réparent les choses pour que nous n’ayons pas besoin d’acheter de nouvelles choses – mécaniciens, électriciens, charpentiers – offrent tous la chance que les connaissances soient transmises maintenant, de façon informelle, pour aider à créer une nouvelle génération de membres respectés, importants et équitablement rémunérés dans la communauté.

Au JGI, comme tant d’autres, nous avons travaillé si dur pour faire de ce monde un monde meilleur. Je voyage 300 jours par an, parlant à des centaines de milliers de personnes, assurant tout le monde que, si nous nous réunissons et prenons des décisions judicieuses dans notre vie quotidienne, nous pouvons au moins ralentir et, à terme, inverser la destruction du monde naturel. Avec Roots & Shoots dans près de 100 pays, avec plus de 100.000 groupes actifs de tous âges, et de nombreux « anciens » déjà présents dans le monde, il y a déjà un grand nombre de personnes qui croient que le changement est possible. Ces jeunes gens comprennent que chacun d’entre nous fait une différence – tous les jours. Nous avons tous le choix quant au type de différence que nous faisons.

Ainsi, si nous nous unissons tous ensemble avec détermination et une solidarité accrue, nous pouvons certainement trouver des moyens de poursuivre notre travail quoi qu’il arrive. J’ai une foi absolue en l’esprit humain indomptable.

« Nous avons tous le choix quant au type de différence que nous faisons. Ainsi, si nous nous unissons tous ensemble avec détermination et une solidarité accrue, nous pouvons certainement trouver des moyens de poursuivre notre travail quoi qu’il arrive. J’ai une foi absolue en l’esprit humain indomptable ».

Partager.

A propos de l'auteur

Le Jane Goodall Institute France, c'est une équipe d'hommes et de femmes dévoués qui transmettent le message et les valeurs du Dr. Jane Goodall en oeuvrant à a protection de la biodiversité et des grands singes, notamment des chimpanzés. Notre but ? Trouver des solutions a l'impact de l'activité humaine et accompagner les populations vers un mode de vie eco-responsable, car il est possible d'agir à son échelle pour sauver notre planète. Comme le dit Dr Goodall, « Tout ce que vous faites a un impact. A vous de choisir quel impact vous voulez avoir »

Les commentaires sont fermés