LE CHIMPANZÉ DU MOIS DE TCHIMPOUNGA : B.A. !

0

Tous les chimpanzés de Tchimpounga ont une histoire différente – nombre d’entre elles sont tragiques, et presque toutes conduisent à sauver le chimpanzé de son sort, que ce soit dans le commerce illégal de viande de brousse ou celui du trafic d’animaux de compagnie exotiques. Il y a de nombreuses années, un diplomate a reçu un chimpanzé en guise de cadeau. Heureusement, ce diplomate savait que garder un chimpanzé comme animal de compagnie est une pratique dangereuse et inhumaine. Ne sachant que faire, il a amené le chimpanzé au zoo de Brazzaville en République du Congo en 1991.

A cette époque, l’Institut Jane Goodall collaborait avec le zoo de Brazzaville afin de prendre soin de nombreux chimpanzés que le Ministère congolais confisquait et transférait au zoo. Heureusement, ce chimpanzé a finalement été confié à l’Institut Jane Goodall, dont le personnel a pu le réhabiliter et lui offrir une vie heureuse en sécurité avec d’autres chimpanzés dans un environnement naturel.

Ce chimpanzé se nomme B.A. On lui avait initialement donné un nom complet à son arrivée au zoo, abrégé en B.A., mais ce nom a depuis été oublié. B.A. est arrivé au zoo dans un sac , il était alors très faible et dans un état général terrible aussi bien émotionnellement que physiquement. Heureusement, le personnel de l’Institut Jane Goodall a recueilli ce chimpanzé malade, lui a donné tous les soins et le dévouement dont il avait besoin et l’a soigné jusqu’à ce qu’il retrouve la santé.

B.A. a été transféré du zoo de Brazzaville jusqu’au sanctuaire de Tchimpounga en même temps que ses compagnons, d’autres chimpanzés secourus, en 1992. Depuis, B.A. a montré bien plus d’intérêt à jouer avec ses congénères chimpanzés qu’à interagir avec les soigneurs humains. Il a toujours fait preuve d’indépendance, préférant la compagnie de ses amis chimpanzés, peut-être en résultat de son passé traumatisant et des mauvais traitements qu’il a reçus des humains. Il est malheureux de penser que nombre des chimpanzés secourus portent le fardeau de tels souvenirs terrifiants, bien que ce soit une réelle récompense et une chose magnifique de voir ces mêmes chimpanzés révéler leur joie en s’installant avec satisfaction dans leur relation avec d’autres chimpanzés comme eux à Tchimpounga. C’est leur seconde chance.


EN SAVOIR PLUS SUR LES CHIMPANZÉS DE TCHIMPOUNGA !

AP0399-13

Pour recevoir encore plus d’histoires merveilleuses de nos chimpanzés sauvés au Centre de réhabilitation de Tchimpounga, envisagez de devenir Protecteur de Chimpanzés (cliquez ici). Vos dons nous permettent de tenir notre promesse de ne jamais refuser un chimpanzé dans le besoin et de continuer à prodiguer des soins spécialisés à nos quelque 150 chimpanzés.

Chaque Protecteur reçoit :

  • Une carte biographique avec la photo d’un chimpanzé de Tchimpounga.
  • Un certificat de  » Protecteur de Chimpanzés » personnalisé
  • Une reproduction artistique exclusive
  • Un grand chimpanzé en peluche
  • Un autocollant de pare-chocs avec le logo JGI
  • Des informations mensuelles sur les chimpanzés de Tchimpounga.
  • Des invitations spéciales aux webinaires et événements avec le personnel de JGI
  • Et le fait de savoir que votre soutien sauve des vies !
chimp guardian button

Devenez un Protecteur de Chimpanzés

Partager.

A propos de l'auteur

Le Jane Goodall Institute France, c'est une équipe d'hommes et de femmes dévoués qui transmettent le message et les valeurs du Dr. Jane Goodall en oeuvrant à a protection de la biodiversité et des grands singes, notamment des chimpanzés. Notre but ? Trouver des solutions a l'impact de l'activité humaine et accompagner les populations vers un mode de vie eco-responsable, car il est possible d'agir à son échelle pour sauver notre planète. Comme le dit Dr Goodall, « Tout ce que vous faites a un impact. A vous de choisir quel impact vous voulez avoir »

Les commentaires sont fermés