LA VIE UNIQUE ET FASCINANTE DES MÈRES CHIMPANZÉS

0

Chez toutes les espèces, les mères jouent un rôle incroyable dans le développement des jeunes. Au sein des communautés de chimpanzés, les mères font preuve de soin et d’affection, de soutien et d’autres comportements de diverses manières. Le Dr. Jane Goodall est fascinée depuis près de 60 ans par la relation entre une mère chimpanzé et sa progéniture, depuis que ses recherches à Gombe, en Tanzanie, ont débuté.

Lorsque Flo a donné naissance au jeune chimpanzé Flint au début des années 1960, cela a marqué pour Jane le début de la première étude au sujet de la relation entre une mère et son petit. Jane a révélé que ses observations des chimpanzés l’ont aidée à devenir une meilleure mère pour son propre fils, Grub, et l’ont aidée à mieux comprendre les instincts des mères chimpanzés ! Son étude en cours et les recherches qui ont suivi sur les mères chimpanzés ont démontré le lien affectif que partagent les chimpanzés.

Young researcher Jane Goodall with baby chimpanzee Flint at Gombe Stream Reasearch Center in Tanzania.

La jeune chercheuse Jane Goodall avec le bébé chimpanzé Flint au Centre de recherche de Gombe Stream en Tanzanie.

Fifi était l’un des chimpanzés vivant à Gombe lorsque Jane y est arrivée pour la première fois avec sa propre mère, Vanne, en 1960. Elle était l’excellente mère de sept petits, faisant preuve de beaucoup de soin et de patience pour chacun d’eux. Les jeunes chimpanzés montent sur le dos de leur mère aussi longtemps qu’on le leur permette, et avec Fifi, cela durait longtemps. Faustino, le premier enfant de Fifi, voyageait encore sur son dos. quand son deuxième fils, Ferdin, est né. Jane s’est depuis longtemps montrée reconnaissante d’avoir pu étudier de si près la relation entre Fifi et ses petits. Le souvenir qu’elle a laissé d’une mère affectueuse et aimante vivra éternellement, en particulier au sein des recherches actuelles sur la lignée de la famille ‘F’ qui perdurent encore à ce jour.

LaVielle plays with orphan babies at the JGI Tchimpounga Chimpanzee Rehabilitation Center

La Vieille joue avec des bébés orphelins au Centre de réhabilitation pour chimpanzés du JGI à Tchimpounga

Jane a eu la chance de rencontrer une autre mère exceptionnelle, La Vieille. Son origine demeure inconnue, mais elle a probablement perdu sa mère dans le commerce illégal de viande de brousse; la petite orpheline a été transférée au zoo de Pointe Noire en République du Congo à la fin des années 1980. La Vieille et les autres chimpanzés du zoo étaient sans eau, affamés et vivaient dans des conditions terribles. Après son sauvetage et son transfert au Sanctuaire de Tchimpounga du JGI, elle était tellement facilement effrayée qu’elle n’a pas quitté son enclos pendant les deux premières années qu’elle y a vécu. Finalement, avec le soutien des soigneurs de Tchimpounga, elle a eu le courage d’explorer les environs et La Vieille s’est installée dans un enclos avec des chimpanzés en bas âge, où elle est devenue une mère adoptive extraordinaire !

L’un des bébés adoptifs de La Vieille se nommait Likuaka. Il est arrivé au sanctuaire très jeune et après examen, les vétérinaires de Tchimpounga ont découvert qu’il était infecté par des parasites. Une fois rétabli, La Vieille l’a adopté comme son propre petit. Elle était très tolérante envers son comportement espiègle et lui permettait de s’accrocher à elle lorsqu’elle marchait. La Vieille représentait tout pour l’équipe de Tchimpounga, pour le Dr Goodall, et pour son fils adoptif, Likuaka. Malheureusement, elle est décédée en 2017 mais son rôle de mère adoptive et sa compassion demeureront l’un des plus beaux exemples de l’instinct incroyablement fort des chimpanzés à fournir soin et réconfort à leurs semblables.

Les humains peuvent également jouer un rôle important en tant que mère adoptive pour les chimpanzés en bas âge. Antonette, une soigneuse du JGI, est devenue une mère adoptive pour Vienna, l’un des tout nouveau bébés chimpanzés rescapés au Centre de réhabilitation pour chimpanzés de Tchimpounga du JGI ! Vienna a un peu plus d’un an et a perdu sa mère, probablement à cause de braconniers dans le cadre du commerce illégal d’animaux de compagnie. Comme les autres jeunes chimpanzés, il a encore besoin constant de soins et d’attention. Les deux passent chaque moment ensemble, Antonette essayant de guérir ses cicatrices affectives. Bien que rien ne puisse remplacer le soutien et les leçons d’une mère chimpanzé dans la nature, le lien entre Vienna et Antonette est essentiel au développement du petit chimpanzé.

New arrival at Tchimpounga, Vienna, and his adoptive mother JGI caregiver Antonette.

Nouvel arrivant à Tchimpounga: Vienna, et sa mère adoptive Antonette, soigneuse au JGI.

Comme nous l’avons appris grâce aux recherches de Jane et aux découvertes en cours à Gombe, les mères chimpanzés jouent un rôle important dans le développement de leurs petits. Fifi, La Vieille et Antonette nous montrent à quel point l’amour et le soutien peuvent être décisifs pour un jeune chimpanzé. Pour soutenir ces mamans extraordinaires, vous pouvez vous procurer votre propre tirage d’art, un dessin de La Vieille par Becci Crowe, dans notre eStore ici , ainsi que nos autres tirages mettant à l’honneur les mères chimpanzés avec leur petit ici.

Vous pouvez aussi aider les chimpanzés comme Vienna et les quelques 150 autres du Sanctuaire de Tchimpounga en devenant un Protecteur de Chimpanzés ! Ce programme fournit d’importantes ressources aux chimpanzés orphelins et aide à les protéger contre la chasse illégale et le trafic. En tant que Protecteur, vous pouvez leur donner une seconde chance d’avoir une vie remplie de soin et d’amour.

Célébrez la PREMIÈRE Journée mondiale des chimpanzés ce 14 juillet ! Pour en savoir plus et s’impliquer, c’est par ici.

Partager.

A propos de l'auteur

Le Jane Goodall Institute France, c'est une équipe d'hommes et de femmes dévoués qui transmettent le message et les valeurs du Dr. Jane Goodall en oeuvrant à a protection de la biodiversité et des grands singes, notamment des chimpanzés. Notre but ? Trouver des solutions a l'impact de l'activité humaine et accompagner les populations vers un mode de vie eco-responsable, car il est possible d'agir à son échelle pour sauver notre planète. Comme le dit Dr Goodall, « Tout ce que vous faites a un impact. A vous de choisir quel impact vous voulez avoir »

Les commentaires sont fermés