FAITES CONNAISSANCE AVEC LE NOUVEAU BÉBÉ CHIMPANZÉ DU SANCTUAIRE DE TCHIMPOUNGA : VIENNA

0

L’hiver dernier, le Dr Rebeca Atencia (directrice de l’Institut Jane Goodall au Congo et responsable du sanctuaire de Tchimpounga du JGI), a reçu un appel du Ministère des Eaux et Forêts pour signaler qu’un bébé chimpanzé avait été confisqué. Bien qu’elle préférerait ne jamais recevoir de tels appels, pour Rebecca, ce fut un soulagement doux-amer de savoir que ce jeune animal allait être en sécurité sous sa garde et celle du personnel du JGI. Ce bébé était sur le point d’avoir une nouvelle vie et une seconde chance à Tchimpounga. Il s’appelle Vienna.

Le bébé étant arrivé au centre le jour même de la réunion mondiale du JGI qui se déroulait dans la ville autrichienne de Vienne, il fut baptisé Vienna. Rebeca Atencia l’a voulu ainsi pour remercier tous les bureaux du JGI à travers le monde qui contribuent à soutenir Tchimpounga et à l’aider à tenir sa promesse de ne jamais refuser un chimpanzé dans le besoin. Dès son arrivée, l’équipe de soigneurs de Tchimpounga s’est vite rendu compte que ce chimpanzé était très jeune – à peine plus d’un an. L’équipe a également remarqué que tragiquement, l’un de ses pouces avait été amputé et que la blessure était déjà cicatrisée.

Vienna a été trouvé dans la région de Niari, une région montagneuse et riche en biodiversité du Congo. Malheureusement, beaucoup de chimpanzés transférés dans le sanctuaire de Tchimpounga viennent de cette région. Malgré les efforts et les interventions du gouvernement, le braconnage demeure un problème important à Niari et dans de nombreuses régions de la République du Congo, et plus largement dans l’aire de répartition des chimpanzés en Afrique. Les chimpanzés sont tués ou capturés dans des pièges afin d’être vendus pour le commerce illégal de viande de brousse ou d’animaux de compagnie.

Le rapport « Singes volés » qui a été produit par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) par l’intermédiaire du GRASP (Partenariat pour la survie des grands singes), estime qu’un minimum de 22 218 grands singes ont été perdus dans la nature depuis 2005 – soit vendus, soit tués pendant la chasse, soit morts en captivité – 64% d’entre eux étant des chimpanzés. Pour lutter contre cela, une grande partie du travail du JGI Congo porte sur l’éducation, la prévention et le travail avec les forces de l’ordre locales. Une combinaison qui a remporté un certain succès.

New arrival at Tchimpounga, Vienna, and his adoptive mother JGI caregiver Antonette.

Le nouvel arrivant à Tchimpounga, Vienna, et sa mère de substitution du JGI, Antonette.

Antonette est la soigneuse du JGI qui a été chargée d’accueillir Vienna et de l’aider à se sentir à l’aise dans son nouvel environnement et sa nouvelle maison. Vienna, qui n’est encore qu’un bébé, est très dépendant d’Antonette et se cramponne à elle. Le petit chimpanzé a de très graves problèmes d’abandon après avoir été enlevé à sa mère, et chaque fois qu’Antonette se lève de sa chaise, il devient nerveux et se met à pleurer. Pour le réconforter, Antonette le serre contre sa poitrine, ce qui l’aide à se calmer et à se sentir en sécurité.

Pendant qu’Antonette prépare la nourriture, elle enveloppe Vienna dans un linge sur son dos pour l’aider à rester en place, comme le font souvent les femmes africaines avec leurs bébés. Cela permet à Antonette de faire d’autres tâches pendant que Vienna dort et ressent la chaleur de son dos et les battements de son cœur. Vienna est un peu difficile en ce qui concerne la nourriture et n’aime pas boire du lait avec une seringue ou une bouteille. Son fruit préféré est le raisin et Antonette se montre très patiente en introduisant peu à peu d’autres options de fruits, afin d’élargir son alimentation.  Antonette passe 24 heures par jour avec lui pour qu’il se sente aimé et en sécurité; la nuit, ils dorment même ensemble dans le même lit. Pour reproduire ce que la mère de Vienna a pu faire, Antonette se réveille au milieu de la nuit pour donner au chimpanzé une bouteille de lait chaud.

New orphan arrival at Tchimpounga, Vienna.

Le nouvel arrivant orphelin à Tchimpounga, Vienna.

Bien que Vienna ne retrouvera jamais sa famille, il a tout ce qu’un bébé chimpanzé pourrait vouloir dans sa nouvelle maison de Tchimpounga. Lorsqu’il aura passé suffisamment de temps avec Antonette pour guérir et s’acclimater, il sera présenté à d’autres chimpanzés rescapés qui résident toujours dans le site principal du sanctuaire de Tchimpounga. Aux côtés du bébé George, l’autre nouvel arrivant à Tchimpounga, il est sûr de se sentir désiré, entouré et aimé, avec le soutien nécessaire pour devenir un chimpanzé adulte dynamique à la personalité fascinante !

DONNER DE L’ESPOIR À VIENNA…

Notre souhait le plus cher est de voir Vienna prospérer, mais vous seul pouvez rendre cela possible. Wounda, le désormais célèbre chimpanzé de Tchimpounga, a traversé des débuts similaires – volée à sa famille et forcée à une vie de peur et de cruauté. a connu une histoire similaire – volée à sa famille et contrainte à une vie dans la peur et la cruauté. Mais tout comme Vienna, Wounda a eu la chance d’être secourue et de se rétablir. De la souffrance, elle a émergé à Tchimpounga comme une étincelle de vie, la femelle alpha explorant maintenant la forêt sur une île sanctuaire avec son bébé, Hope.
Les débuts de Vienna ont été difficiles, mais comme le montre l’histoire de Wounda, Tchimpounga est un lieu de seconde chance. Avec votre soutien en tant que Protecteur de chimpanzés, nous pouvons donner à Vienna la seconde chance de la vie heureuse et sans danger qu’il mérite.
Partager.

A propos de l'auteur

Le Jane Goodall Institute France, c'est une équipe d'hommes et de femmes dévoués qui transmettent le message et les valeurs du Dr. Jane Goodall en oeuvrant à a protection de la biodiversité et des grands singes, notamment des chimpanzés. Notre but ? Trouver des solutions a l'impact de l'activité humaine et accompagner les populations vers un mode de vie eco-responsable, car il est possible d'agir à son échelle pour sauver notre planète. Comme le dit Dr Goodall, « Tout ce que vous faites a un impact. A vous de choisir quel impact vous voulez avoir »

Les commentaires sont fermés