EN SOUVENIR D’ELIE WIESEL

0
Ce fut un grand honneur pour moi d’être Messagère de la paix des Nations Unies avec Elie Wiesel. Après avoir survécu aux horreurs des camps de la mort nazis qui ont tué son père, et l’ont presque tué, il serait compréhensible que des pensées de haine et un désir de vengeance aient coloré le reste de sa vie. Au lieu de cela, il a parlé, avec Nelson Mandela, du besoin de pardon. Je l’ai entendu à deux reprises s’adresser aux jeunes de différentes nationalités réunis à l’occasion de la Journée internationale de la paix au siège de l’ONU à New York. Et dans les deux cas, ils ont écouté chaque mot littéralement captivés, et se sont rassemblés autour de lui par la suite avec beaucoup de questions et de commentaires.
Son message est grandement nécessaire dans de nombreuses régions de notre monde aujourd’hui en difficulté et il nous manquera. C’est à nous autres de prendre ses paroles à cœur et de répandre son message de paix.
Jane Goodall, Ph.D., DBE
Partager.

A propos de l'auteur

Le Jane Goodall Institute France, c'est une équipe d'hommes et de femmes dévoués qui transmettent le message et les valeurs du Dr. Jane Goodall en oeuvrant à a protection de la biodiversité et des grands singes, notamment des chimpanzés. Notre but ? Trouver des solutions a l'impact de l'activité humaine et accompagner les populations vers un mode de vie eco-responsable, car il est possible d'agir à son échelle pour sauver notre planète. Comme le dit Dr Goodall, « Tout ce que vous faites a un impact. A vous de choisir quel impact vous voulez avoir »

Les commentaires sont fermés